Fédération nationale
des organismes de gestion des établissements
de l'Enseignement Catholique
Accueil Communication Actualités Alerte aux arnaques aux annuaires et aux encarts publicitaires !

Alerte aux arnaques aux annuaires et aux encarts publicitaires !

Alerte aux arnaques aux annuaires et aux encarts publicitaires ! 02 mars 2016

Soyez vigilants : suivez nos conseils !


 

! Alerte !


Les arnaques aux annuaires professionnels et aux encarts publicitaires continuent !


Depuis plusieurs années, des sociétés et démarcheurs contactent les Ogec pour leur proposer d’insérer leurs coordonnées dans des annuaires, ou de bénéficier d’espaces publicitaires dans le journal communal et/ou sur un site web.

Le démarcheur en question se dit alors mandaté par la mairie et propose aux Ogec de profiter d’une insertion de leurs coordonnées dans un « guide de la ville » ou d’encarts publicitaires avantageux à des tarifs très attractifs. Il contacte généralement les Ogec par téléphone ou en démarchage direct.


Face à la multiplication de ces escroqueries, nous vous recommandons la plus grande prudence !

 NOUS VOUS CONSEILLONS 
- de ne rien signer sur le champ et de ne pas céder à l’attractivité d’un tarif exceptionnel ;
- de lire attentivement toutes les mentions écrites en petits caractères ou au verso du document à signer ;
- de s’assurer que figurent sur ce document le n° RCS, la forme juridique et le montant du capital social, et que ces mentions
correspondent à une réalité juridique (par exemple en vérifiant sur le site internet www.societe.com) ;

- de vérifier auprès de la mairie si cette société est effectivement bien mandatée par elle ;
- de contrôler l’accréditation de la personne : toute personne morale ou physique mandatée par la commune est munie d’un document officiel accréditif (carte ou lettre) ;
- de vérifier l’existence du support de parution (souvent les prestations sont inexistantes).

Si toutefois vous avez renvoyé un document signé par erreur, il ne faut pas se laisser intimider !

Nous vous conseillons d’envoyer un courrier de rétractation par recommandé avec accusé de réception, en expliquant les raisons du refus de payer et en demandant un justificatif de parution.

Si le paiement a déjà eu lieu, et à défaut d’accord amiable, il faudra faire un recours pour demander l’annulation du contrat sur le fondement du vice de consentement, et déposer plainte pour escroquerie auprès des services de police de lieu de résidence de l’Ogec concerné, ou auprès du Procureur de la République.

Soyez vigilants !

Pour en savoir + : "Se méfier des propositions d'insertion dans les annuaires professionnels"


Crédit photo ©Steve A. Johnson via Visualhunt : CC BY

Retour à la liste des actualités